Formation à la soumission par un Gay SM ouvert à l’ABDL

Posté le 5 novembre 2013 par fessestivites dans ABDL diaper lover, BDSM

Formation à la soumission par un Gay SM ouvert à l’ABDL

Auteur : Ecrivaillon

ATTENTION, ce texte écrit il y a deux ans pour un ami est assez hard voir crade. Etant prévenu, le lecteur ne pourra me tenir rigueur si quelque chose le gêne.

Plug de dilatation

Formation à la soumission par un Gay SM ouvert à l’ABDL

J’ai rencontré un gay SM très ouvert à l’ABDL sur un site de rencontre et comme les femmes nurses sont assez rares, étant bi, je me suis dit pourquoi pas. Pourquoi ne pas passer une soirée chez lui histoire de vivre.com/phpBB3/fetichisme-medical/colon-h quelques passions. La rencontre s’est faite le plus naturellement possible, échanges d’émail, tel et RDV. Je fus très surpris par sa personnalité, derrière son sourire et ses agréables conversation, se cache un Maître particulièrement sévère. Lors de la première rencontre, nous avons discutés longuement avant qu’il ne s’occupe de moi comme une nurse le ferait avec un enfant, hormis quelques claques sur mes fesses, il n’a pas fait de SM avec moi. Il a fait pire.

Il s’est amusé à mettre le feu à mes neurones puis à créer de nouveaux fantasmes en me faisant voir des photos de soumis entre ses mains et celles de ses amis. Pendant la soirée, Greg me parlait souvent des stages que des soumis étaient venus faire chez lui Le matériel de folie, le cadre et l’ambiance des photos m’ont donné envie d’aller plus loin pour voir. J’ai donc accepté de venir faire un stage chez lui, un stage BDSM pas trop hard disait-il avec des couches pour certaines pratiques. L’envie de vivre un stage DL forcé me séduisant, nous avons donc pris date pour les vacances de la Toussaint. Côté pratique, je devais lui donner 200 euros en espèce pour contribuer aux frais de la semaine pendant laquelle il me fournirait tout, tout signifiant, le gîte, le couvert, les couches, les lubrifiants, préservatifs. Pendant la semaine, mes neurones se sont enflammés à en avoir mal aux mains.

Le vendredi de mon arrivée, il m’a envoyé prendre une douche et me faire un lavement afin que mon colon soit propre. La chose faite, il m’a posé un collier d’esclave fermant à clé puis m’a offert un whisky coca monstrueusement tassé en m’expliquant les règles du jeu. Sécurité maximum pour tout, le « non » m’était interdit, il allait me faire vivre un stage progressif mais comme si j’avais été enlevé. Le whisky coca terminé, j’ai signé une décharge pour qu’il ne soit pas ennuyé en cas d’accident, chose pouvant hélas arriver malgré les précautions d’usage. Je n’ai rien lu, j’ai signé en lui faisant confiance avant de le laisser m’enfiler une camisole de force. Une fois fermée, il m’a attrapé par la queue pour me conduire dans son donjon où je dus prendre place sur son sling. Sous camisole de force, dans le sling avec les jambes attachées en V, je ne pouvais pas lui être plus offert. Les mains gantées, il s’est immédiatement attaqué à mon cul qu’il trouva étroit, et pour cause, hormis pour les choses naturelles, il ne sert que très rarement et accueille de petits plugs sans prétention. Greg fut relativement doux mais il s’entêta à me dilater le cul. Il massa ma prostate avec un savoir faire tel qu’il me fit tourner la tête et que mon sexe même mou se mit à couler.

Quand il a sorti sa bite, j’ai compris pourquoi il m’avait préparé le cul ! Je me suis fait défoncer à en perdre le souffle pendant un bon moment sans aucune possibilité de résister. Mon corps se balançait avec le sling dans un bruit de chaîne accompagné de mes cris, j’ai vécu cela comme un véritable viol tant il fut rude. Il se retira soudain, arracha son préservatif pour venir me la mettre dans la bouche. Je n’avais jamais avalé ni même reçu du sperme dans la bouche, mais je n’ai rien dit. Le sucer fut douloureux pour mes mâchoires, plusieurs fois j’ai du luter pour ne pas vomir quand il allait jusqu’au fond de ma gorge. Il a soudain bloqué ma tête pour s’enfoncer le plus loin possible dans ma bouche en poussant des grognements. Tant bien que mal j’ai avalé sa semence généreuses et salée pendant qu’il agitait ma tête comme un malade. Après s’être vidé les couilles, Greg est revenu s’occuper de mon cul en me disant qu’il fallait me dilater. Il a introduit un gros plug dans mon anus avant de me mettre une grosse couche qu’il a renforcé avec du scotch d’emballage. Un quart d’heure plus tard, complètement chamboulé par ce début de stage, je mangeais comme un chien des petits pois en boite dans une gamelle à même le sol du donjon. Greg m’a ensuite libéré de la camisole de force pour me mettre des menottes « spécial police » avant de me pousser sans ménagement dans une cage. Je pensais que cela allait s’arrêter là mais non, il fixa une chaîne à mes menottes pour me bloquer les mains sur les barreaux juste au-dessous d’un gros rond en métal, laissant imaginer que la bouche des soumis passés dans cette cage était parfois utilisée. En guise de boisson, il m’a donné un biberon de whisky coca toujours autant tassé.

La nuit en cage fut difficile et très inconfortable. Difficile car mon cul s’est révolté, ma bite s’est mise à bander mais avec les mains enchaînées, je ne pouvais rien faire. J’avais beau essayer de pousser pour chasser son plug, à par me faire mal, je n’arrivais à rien. Sans lumière il est difficile d’avoir une notion de l’heure, hormis dormir ou essayer de dormir, on ne peut rien faire pour tuer le temps. Une odeur me gênait, ma couche me semblait bien pleine, alors que je n’avais souvenir d’avoir bu au point de la remplir ainsi. Si la nuit fut difficile, le réveil fut hard ! Il m’arracha de mon sommeil pour me faire passer la tête dans le trou et quand j’ai voulu résister, il a pris un truc électrique pour me balancer des décharges. Quand j’ai voulu arrêter le stage, il m’a remis deux décharges supplémentaires en me rappelant que je n’avais plus que deux droits : me taire et subir. Son truc électrique faisant un mal de chien, j’ai donc passé ma tête dans le trou. A peine passée, il a glissé deux plaques m’emprisonnant comme un pilori. A quatre pattes dans la cage avec la tête dehors, face à Greg tenant toujours son truc électrique infernal, je n’ai pas eu d’autre choix que d’ouvrir ma bouche quand il me l’a demandé. Dix minutes et quelques haut-le-cœur plus tard, j’ai reçu une décharge de sperme en guise de café.

La chose faite, il a libéré ma tête puis m’a tendu un biberon de café froid avant de quitter les lieux et d’éteindre la lumière sans plus de considération. Quand je me suis calé dans la cage, dans ma couche ce fut Beyrouth, les odeurs s’en échappant me firent comprendre que j’avais eu de très sérieuses fuites anales malgré le plug. Une bonne heure plus tard, à la louche car dans le noir on ne peut qu’imaginer, il est venu me sortir en me criant « à la douche gros porc ». J’étais debout dans sa douche quand il a retiré ma couche pleine de merde. Il m’a lavé à grand d’eau sans être gêné par la matière ou les odeurs avant de me sécher sommairement et de me remettre une couche pour me reconduire à la cage. Le plug que j’avais dans le cul était un plug de dilatation percé pour pouvoir être porté 24/24. Vers midi, enfin je suppose, il me redonna un biberon de whisky coca toujours autant tassé et un jambon beurre en guise de repas. En fin d’après-midi, il vint me chercher pour me conduire à nouveau à la douche qui fut aussi dégueulasse que la précédente mais cette fois, il me retira le plug à l’aide de lubrifiant avant de me faire un lavement façon gay avec un tube se fixant sur la douche. Il me tartina ensuite l’anus d’une crème apaisante en me complimentant sur ma résistance psychologique tout en instant sur le fait que d’autres auraient craqué. Il me remit une petite couche avant de m’offrir un apéro avec son éternel whisky coca toujours autant chargé.

- Ce soir va être un grand soir pour toi, m’annonça t-il en me fixant des fers de bagnards aux pieds, tu vas t’éclater et vivre des choses superbes, quand tu repartiras, tu auras la tête pleine de souvenir et tu auras énormément progressé dans ta soumission. Attend-toi à jouir comme un malade.

Il me retira les menottes pour me faire mettre une camisole de force en gros cuir noir, avec des ouvertures au niveau des tétons. Greg me prit par la tête pour me conduire à l’entrée de sa maison où je découvris une drôle d’installation. Sur le mur, il avait fixé une barre verticale avec une sorte d’équerre portant un plug de bonne taille recouvert d’un préservatif et d’un peu de lubrifiant. Il m’ordonna de m’empaler dessus, chose que je fis sans trop de peine, mon anus étant bien ouvert par les traitements subits depuis mon arrivée. Il ajusta l’équerre avant de me faire écarter les jambes pour y fixer une barre d’écartement. En écartant les pieds je n’ai pas eu d’autres choix que de m’empaler totalement et très profondément. Il me posa un bâillon puis fixa ma tête à la barre verticale avant de poser des pinces à sein diaboliques reliées par une chaîne. Il me posa un cockring en cuir puis un étireur de couilles et malgré mes cris une cage de chasteté de Kali sur la queue. Abandonné ainsi dans l’entrée, j’avais mal de partout et quand j’ai voulu me plaindre en geignant je me suis fait traiter de chochotte. La sonnette m’a fait bondir, Greg a ouvert la porte à deux de ses amis, leur a fait la bise et m’a présenté comme le stagiaire et accessoirement le portemanteau. L’un d’eux n’a pas hésité un instant, il a posé sa veste, l’a posée sur un cintre qu’il a accroché à la chaîne de mes pinces à sein. La douleur me fit crier dans le bâillon ce qui ne l’offusqua pas pour autant. Il me flatta les couilles y accrocha son sac et me souhaita une bonne soirée. Des envies de meurtre me sont passées par la tête.

Un bon moment plus tard, Greg est venu me soulager en retirant avec beaucoup de douceur les horribles pinces. Il fixa une laisse au cadenas de la cage de Kali pour me conduire à ses invités. L’un des deux était nu aux pieds de son Maître avec une gamelle posée devant lui. Dans sa grande générosité, Greg me servit une gamelle de whisky coca, retira mon bâillon et m’invita à prendre l’apéro avec eux. Sans plus aucune honte, j’avais tant soif que j’ai bu comme un fou aux pieds de Maître Henri. Quelques instants plus tard, quand il a sorti une cagoule uro de son sac, j’ai pris peur ! Le soumis habitué présenta sa tête sans aucune résistance pour qu’il la lui pose et là, Maître Henri se leva pour s’y soulager la vessie. Le soumis buvait son urine bruyamment mais à aucun moment il n’a essayé de fuir. Greg fit de même un moment plus tard, le pauvre soumis avala sans jamais se rebeller, au contraire, il bandait ! ! ! Greg m’attrapa la tête en m’ordonnant de lécher la goûte chose que je fis avec une certaine appréhension pour finalement me rendre compte que ce n’est pas si horrible que je ne l’imaginais. En guise de repas quatre étoiles, nous avons partagé deux pizzas surgelées arrosées au whisky coca. La soirée fut accès sexe pour sexe sur les soumis, nos bouches et culs furent copieusement utilisés par des doigts, des bites, des godes et une main entière pour le soumis qui se fit copieusement fister.

Le comble de l’horreur pour moi est arrivé juste après !

Greg me fit monter sur le sling pour m’introduire le plug de dilatation qu’il fixa avec des cordelettes par peur que je ne le rejette. Pendant ce temps, Maître Henri passait une camisole de force à soumis carpette qu’il entrava solidement sous une sorte de chaise carcan faite en gros bois avec l’assise faite de deux barres servant de pieds mobiles. Greg m’entrava jambes écartées sur cette chaise, mon cul était juste au dessus du visage de soumis carpette. Il me retira la cage de chasteté de Kali pour pouvoir mettre mon sexe et mes couilles dans une sorte de préservatif le recouvrant totalement. A l’extrémité du tube servant à loger le pénis, il y avait un tube permettant d’uriner. C’est quand ils ont mis une grosse cagoule ouverte à soumis carpette que j’ai compris leurs intentions, ou du moins, que j’ai cru comprendre. Sur cette cagoule ils y ont vissé un ballon rigide avant d’y placer deux tubes. Le premier fut relié à mon sexe pour qu’il collecte mes urines, le deuxième à mon plug de dilatation dont Greg retira le bouchon pour y brancher le tube. Devant ma révolte et mon agitation, ils ont doublé mes entraves et m’ont collé de force la cagoule uro. Par chance, ils n’ont pas uriné dans le réceptacle, mais ils y ont vidé un peu de leurs bières en trinquant avec moi. Après avoir pas mal picolé et m’avoir fait boire de la bière, ils nous ont souhaité bonne nuit en nous laissant sans éteindre la lumière. Comme chacun sait, la bière fait pisser. Sachant que je ne tiendrais pas la nuit, j’ai donc abreuvé soumis carpette qui n’eut aucun mouvement dé révolte. Un bon moment plus tard, alors que je commençais à m’endormir, soumis carpette s’est mis à s’agiter et à faire de drôles de bruits. Et là, j’ai pris conscience de ce qu’il se passait. Le plug de dilation sans bouchon ne retenait rien de…. J’étais écoeuré à deux doigts de vomir mais je me suis retenu comme un fou car avec la cagoule uro sur le visage les résultats risquaient d’être dramatiques.

Un très long moment plus tard, ils sont venus nous libérer, je fus mis en couche et menotté dans ma cage comme la première nuit. Le matin, Maître Henri voulu tester mes « qualités buccales », je n’ai opposé aucune résistance car le truc électrique de Greg est vraiment horrible. Après l’abominable douche et le lavement donnée par Greg, il mit le bouchon à mon anneau de dilatation et m’ordonna de faire le ménage, soumis carpette ayant pour mission de préparer le repas du midi. Si le repas se déroula normalement, les Maîtres à table et les soumis par terre en gamelle, la sieste quant à elle fut très SM. Soumis carpette se fit copieusement fouetter pendant que Greg s’amusait à me dilater le cul avec un plug gonflant. Greg me fit m’allonger sur le ventre sur le sling, pour que mon petit cul « qui deviendra grand » lui soit bien offert. Il m’entrava sérieusement. La pauvre carpette ayant le corps strié, Maître Henri décida de lui donner un peu de repos en lui ordonnant de passer sous le sling pour me faire une pipe. Les lanières du martinet me firent bondir plusieurs fois, mais Greg étant modéré, cela était très supportable d’autant que carpette suce comme un dieu. Mon cul fut offert à Maître Henri qui ne s’en priva pas. Etant maintenant bien ouvert analement, entre ses coups de bites et la pipe de carpette, j’allais m’envoler quand Greg armé d’un fouet court me tendit sa bite en m’ordonnant de boire. Je pense qu’ils ont conjugué leur effort pour me faire franchir le pas de l’uro, j’ai bu à la source en me faisant défoncer le cul et sucer par un vorace et le pire c’est que j’ai jouis comme un fou. Avant de libérer la loque humaine que j’étais, Greg m’a mis un anneau de dilatation encore plus gros puis une couche avant de m’envoyer menotté retrouver ma cage.

La semaine fut plus calme, j’ai beaucoup dormi. Le rituel du matin ne changea pas, pipe, douche, couche, cage jusqu’au soir avec deux biberons et deux sandwichs. Le soir, j’avais droit au martinet, à de l’étirement de couille, de la dilatation, il me baisait le cul avant de venir finir dans ma bouche qu’il semble apprécier. Le jeudi soir, il est parvenu à me fister et à me faire grimper aux rideaux.

Le dernier soir, fut très hard, mon état d’esprit ayant changé, j’acceptais tout sans résister en prenant du plaisir quand cela m’était accordé. Je me suis fait fouetter pour la première fois pendant que carpette me bouffait la bite comme un malade avec interdiction de me faire jouir. J’avais un plug de 10 centimètres dans le cul quand je me suis laissé mettre la cagoule uro, Greg s’y est soulagé pendant que carpette avait comme ordre de me faire jouir. J’ai bu, j’y ai trouvé du plaisir alors que je n’aurai jamais pensé faire cela un jour. J’ai du remercier carpette de ma bouche, je l’ai fait avec plaisir et conviction pour le remercier de m’avoir si bien accompagné dans toutes les épreuves que j’avais vécu en sa compagnie. Ce soir là, Greg me mit une couche mais pas les menottes, il ne ferma pas la cage dans laquelle j’ai dormi. Cette soudaine liberté me gêna presque, tout comme le fait de devoir aller prendre mon café avec Greg assis à la table de la cuisine. Nous avons longuement discuté de ce qu’il s’est passé dans la semaine, j’ai tenu à lui faire sa pipe du matin, il a accepté avec le sourire du conquistador en coin. Greg ma conseillé de porter des couches pendant quelques jours, je temps que je redevienne 100 % continent. Quitter ces lieux de débauche totale m’a ému, je ne le remercierai jamais de m’avoir fait vivre tout cela.

Ma sexualité n’a pas changé, je suis toujours bisexuel, disons que je prends maintenant bien plus de plaisir avec les hommes, avant ils n’étaient pour moi, qu’un exutoire en remplacement des femdom ou nurses. Le gag, c’est que je viens d’en rencontrer une qui semble craquer pour moi, croisons les doigts pour que cela dure.

Ecrivaillon

Répondre

D'autres nouvelles

ABDL diaper lover

Soumis gay ABDL grosse punition

Soumis gay ABDL grosse punition Je veux bien reconnaître que j’avais ...

Récompenses et punitions en ABDL

Récompenses et punitions en ABDL Chez les puristes de l’ABDL il ...

BDSM libertines ABDL Fessée chasteté shibari uro Pony hard

BDSM libertines ABDL Fessée chasteté shibari uro Pony hard  …. Pourquoi ...

Séance photos ABDL glamour en webcam Mercredi 20 nov à 21h en chat salon ABDL

Séance photos ABDL glamour en webcam Mercredi 20 nov à ...

Un selfbondage d’enfer plug et couche

Un selfbondage d’enfer plug et couche Auteur : écrivaillon avec l’aide ...

Formation à la soumission par un Gay SM ouvert à l’ABDL

Formation à la soumission par un Gay SM ouvert à ...

Centre de réalisation des fantasmes

Centre de réalisation des fantasmes MESSAGE DU WEBMASTER de Fessestivites Un ...

Voyeurisme et exhibitionnisme : jeux et enjeux du regard

Voyeurisme et exhibitionnisme : jeux et enjeux du regard La vie ...

La femme d’un ABDL découvre qu’elle est cocue et se venge de son mari soumis

La femme d’un ABDL découvre qu’elle est cocue et se ...

Week-end fetichisme du 15/09/13 ou week-end de la tolérance fétichiste ?

Week-end fetichisme du 15/09/13 ou week-end de la tolérance fétichiste ...

Fessestivites c’est quoi dans le concret ?

Fessestivites c’est plus de 86 000 photos et histoires en ...

ABDL encagé et cocufié Diaper et chaise uro percée

L’ABDL encagé et cocufié déguste sa femme J’en ai marre, il ...

Diaper Trial 4×4 ABDL l’histoire d’un As du volant

Diaper Trial 4×4 ABDL un As du volant, si si ...

BDSM

Pourquoi se faire attacher ou s’attacher ?

Pourquoi se faire attacher ou s’attacher ? Pour le côté cérébral, ...

Cocu le jour de sa nuit de noce

Cocu le jour de sa nuit de noce Cela fait 10 ...

La découverte de moi-même avec un Maître

La découverte de moi-même avec un Maître La première chose que ...

Surprise et mésaventure jouissive Selfbondage

Surprise et mésaventure jouissive Selfbondage Résumé : surprise dans son selfbondage ...

Une discussion par tchat débouche sur une relation BDSM

Une discussion par tchat débouche sur une relation BDSM Comme beaucoup ...

Astuces pour les plugs et idées de jeux BDSM

Astuces pour les plugs et idées de jeux BDSM Le plug ...

26 août journée internationale des soumis et soumises

26 août journée internationale des soumis et soumises Après la gay ...

Viol en série pour amende non payée

Viol en série pour amende non payée C’est de la prostitution ...

Si tu veux lécher ma chatte un jour, commence par mes pieds.

Si tu veux lécher ma chatte un jour, commence par ...

Crochet pour bondage et selfbondage

Crochet pour bondage et selfbondage Nombreux sont ceux qui ont vu ...

L’anniversaire d’un soumis cocu content et sous cage de chasteté

L’anniversaire d’un soumis cocu content et sous cage de chasteté Cela ...

Soirée BDSM sex-toys 23 janvier 2015

Une soirée pleine de surprises Animation TSM de Fessestivites Animation TSM de ...

BDSM rencontre BDSM une belle aventure

BDSM Auteur : Ecrivaillon membre du réseau Fessestivites BDSM BDSM quand on essaye BDSM ...

Centre de redressement pour jeunes filles

Centre de redressement pour jeunes filles Par Ecrivaillon membre du réseau ...

La douleur et le plaisir en SM ou BDSM

La douleur et le plaisir en SM ou BDSM La douleur ...

Maîtresse sadique qui baise avec ses soumis Récit surprenant !

Maîtresse sadique qui baise avec ses soumis Auteur Ecrivaillon Contrairement à beaucoup ...

28 septembre 2013 à Montpellier soirée BDSM pur chez Maître Pierre

28 septembre 2013 à Montpellier soirée BDSM pur chez Maître ...

ABDL et culotte plastique au donjon

Diaper girl et culotte plastique au donjon Ma soumise ayant tout ...

Chasteté

La cage de chasteté blocos vient d’arriver

La cage de chasteté blocos vient d’arriver Nous l’avons appelée cage ...

Chasteté chaise percée champagne HISTOIRE BDSM

Chasteté chaise percée champagne Entravé sous une chaise percée, il attend ...

Chasteté votre gardienne de clé

Cage de chasteté votre gardienne de clé LA SOLUTION est réelle ...

La fessée

La Fessée vintage d’une petite effrontée

La Fessée vintage d’une petite effrontée Aphélia est une des filles ...

L’éducation anglaise, mon équilibre

L’éducation anglaise, mon équilibre Auteur : Ecrivaillon membre du réseau Fessestivites L’éducation ...

Rendez-vous avec la canne anglaise en webcam

Rendez-vous avec la canne anglaise en webcam Canning en direct sur ...

Les fessées de Laura

Les fessées de Laura Auteur : Ecrivaillon membre du réseau Fessestivites 35 ...

Elle prend une fessée au tribunal

Elle prend une fessée au tribunal La salle des fessées du ...

La fessée à la Marseillaise

La fessée à la Marseillaise s’accompagne d’une collation de couleur ...

Libertinage

L’élégance entres les fesses ?

L’élégance entres les fesses ? Oui vous avez bien lu ! L’élégance ...

Auto dédoublement de personnalité sexuelle

Auto dédoublement de personnalité sexuelle AUTEUR : Ecrivaillon membre du réseau ...

Julie 19 ans candauliste

Julie 19 ans candauliste Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ...

Libertinage, cocufiage et sadisme à l’état pur

Libertinage, cocufiage et sadisme à l’état pur Depuis qu’ils se sont ...

Bondage tendresse et amour dans un gang bang

Bondage tendresse et amour dans un gang bang Dès l’âge de ...

A 18 ans mon amie me jette dans un gang bang en club

A 18 ans mon amie me jette dans un gang ...

beauxpetons75 |
shasensual |
1filmporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hentaiworld
| fujoshinoyaoi
| sonialinfidele